Aller au contenu

Tous les articles par Bureau

Signalement des actes de violence, de discrimination, de harcèlement et d’agissements existes dans la fonction publique

Information sur la procédure de signalement : obligation pesant sur l’employeur. Ou est-ce affiché,  détaillé et assuré comme le prévoit le décret au SDIS de la Gironde ??????

Parution du décret concernant AVDHAS dans la fonction publique  : joe_20200315_0064_0023

A compléter avec une étude sur le harcèlement : harcelement et la circulaire harcelement sexuel_circulaire_20140304_0003

Questionnaire égalité femme/homme

L’égalité de traitement entre les femmes et les hommes dans la sphère professionnelle est une exigence démocratique confirmée par les textes législatifs et réglementaires ainsi qu’un enjeu prioritaire pour encourager la mixité au sein des filières du SDIS de la Gironde.

Un groupe de travail dédié a été installé en juin 2018 par le président du CASDIS, où siègent les représentants des organisations syndicales de l’établissement.

La démarche définie repose sur 3 axes :

–   MESURER la situation au SDIS et établir un diagnostic

–   COMPRENDRE les facteurs internes et externes et comparer avec d’autres établissements

–   AGIR en élaborant des propositions et un plan d’actions régulièrement évaluées

Le questionnaire qui vous est soumis vous permettra de faire connaître votre perception sur le sujet ainsi que vos attentes.

Nous vous encourageons avec force à y répondre, les conditions d’anonymat y sont garanties. 

L’égalité femmes-hommes est l’affaire de chacun et chacune, il faut nous en saisir…

Télétravail : décret n°2020 du 5 mai 2020 modifiant le décret 2016-151

Le décret 2020-524 du 5 mai 2020 modifie de façon importante le décret n° 2016-151 du 11 février 2016 relatif aux conditions et modalités de mise en œuvre du télétravail dans la fonction publique et la magistrature.

Ce qu’il faut en retenir : un assouplissement de ce droit ouverts aux fonctionnaires

Continuer la lecture

Restauration : prise en charge des agents en PCA

Les agents publics civils et militaires assurant la continuité du fonctionnement des services publics pendant les périodes d’état d’urgence sanitaire, en l’absence de restauration collective, verront leurs frais de repas pris en charge. Les trois versants de la fonction publique sont concernés.

Leur présence physique sur leur lieu de travail est impérative pendant toute ou partie de la durée de l’état d’urgence sanitaire et ils sont nommément désignés à cet effet.

Les frais concernés sont ceux engagés à compter de l’entrée en vigueur de la période de limitation des déplacements. Les montants sont ceux des frais supplémentaires de repas engagés lors de déplacements temporaires.

Décret du 7 avril 2020 : joe_20200408_0086_0005